Le Mâconnais Sud Bourgogne au service du territoire et de ses habitants.
Sur les réseaux sociaux : #MaconnaisSudBourgogne

 

Je veux...

LOGO PETR MACONNAIS SUD BOURGOGNE 72px

Une action de sensibilisation aux dangers de l'ambroisie avec le PETR

Le PETR Mâconnais sud Bourgogne et de la Fredon ont organisé une visite de terrain ce jeudi à Viré pour mieux comprendre les enjeux liés à l’ambroisie. Une bonne vingtaine d’élus locaux et d’agents techniques y ont participé.

« Dans le cadre du volet santé-environnement en lien avec l'ARS, nous présentons aujourd'hui l'ambroisie aux collectivités. Chaque année, nous formons des gens, pour apprendre à reconnaître l’ambroisie, les informer sur les risques liés à la plante et les méthodes de lutte », explique Valentin Laroche, chargé de mission à la Fredon de Bourgogne Franche-Comté. 

La surveillance du territoire a montré l’implantation progressive de l’ambroisie sur le département et sa progression au fil des années, notamment sur le Mâconnais Sud Bourgogne. L’ambroisie à feuilles d’armoise, plante annuelle originaire d’Amérique du Nord, invasive en France, est à l’origine d’impacts négatifs :

  • en termes de santé publique : l’ambroisie produit en grande quantité un pollen très allergisant pour les personnes sensibles (rhinite, conjonctivite, asthme). Au toucher, elle provoque des réactions cutanées.
  • en termes d’invasions biologiques : l’ambroisie est reconnue comme une espèce envahissante.

Cette plante pionnière est capable de se développer sur une grande variété de milieux. En Bourgogne Franche-Comté, une progression de 60 à 100 ha/an est constatée. 30 % des parcelles agricoles observées en 2017 contenaient plus de 100 pieds d’ambroisie.

Cette double problématique fait de l’ambroisie un enjeu majeur en France. Il est donc important de coordonner les différents acteurs du territoire pour mettre en œuvre une lutte efficace et réduire à moyen terme les coûts de santé et de gestion pour les collectivités.

Par ailleurs, un arrêté préfectoral a été actualisé en 2019 en Saône-et-Loire. La prévention et la lutte contre l’ambroisie sont obligatoires. Cet arrêté préconise également aux collectivités de désigner des référents communaux (élus ou techniciens) afin de pouvoir gérer la problématique sur leur territoire. Les intéressés peuvent se faire connaître à la FREDON ().

L'ambroisie doit être détruite avant sa floraison (fin juillet), par arrachage avec port de gants (technique radicale pour son élimination) ou par fauchage à 10 cm, laissez la plante au sol afin d'éviter tout transport de graines (leur longévité dans le sol peut atteindre 30 ans). Opération à répéter fin août.

Une plateforme de signalement en ligne a également été mise en place. Téléchargeable gratuitement, l’application Signalement ambroisie permet à chacun de signaler la présence de la plante. Le signalement, qui doit être accompagné d’une photo, permet d’alerter le référent communal, intercommunal ou le Fredon, afin de mener des actions d’arrachage ou de fauchage.

Cette rencontre a été organisée dans le respect des gestes barrières.

Imprimer

Prévention des piqûres de tiques

La lutte contre les maladies véhiculées par les tiques constitue l’un des objectifs du Plan Régional Santé Environnement (PRSE). Le retour des beaux jours et le déconfinement sont propices aux balades et aux activités dans les jardins, et ainsi à l'exposition aux piqûres de tiques. Il est important de rappeler les précautions pour limiter le risque de piqûre de tiques qui sont particulièrement actives en cette période.

Lire la suite

Imprimer

Ambroisie : une plante hautement allergisante

AMBROISIE, ATTENTION AUX ALLERGIES !

L’ambroisie est une plante exotique envahissante, importée accidentellement en Europe et actuellement naturalisée. Elle conquiert chaque année de nouveaux territoires et a des incidences écologiques, sanitaires et économiques négatives. La Saône-et-Loire fait partie des départements concernés, en particulier en Mâconnais Sud Bourgogne, le long des voies de circulation principales et des cours d’eau. Elle commence à pousser en mai.

Lire la suite

Imprimer

Comment lutter contre le moustique tigre ?

Chacun peut avoir les bons gestes pour éviter la prolifération.

  • vider (une fois par semaine) soucoupes sous les pots de fleurs, gamelles des animaux, replis des bâches, seaux, pieds de parasol…
  • couvrir les récupérateurs d’eau,
  • ranger (à l’abri de la pluie) les jouets, brouettes, seaux, arrosoirs,
  • entretenir les gouttières, rigoles et chenaux,
  • jeter déchets et pneus usagés,
  • créer un équilibre dans les bassins d’agréments : les batraciens et les poissons mangent les larves de moustique.

Lire la suite

Imprimer

Une enquête pour être au plus près des aidants

Une enquête pour être au plus près des besoins des aidants

Une enquête vient de débuter sur le territoire. Ce questionnaire a été conçu par un groupe de professionnels, usagers et familles souhaitant recenser les besoins de l’entourage des personnes souffrant de troubles de la santé mentale (maladie psychique, etc). En fonction des conclusions de l’enquête, des évolutions des dispositifs existants et l'engagement de nouvelles actions pourront être proposées. Ce questionnaire rapide, très simple à remplir, est anonyme.

Lire la suite

Imprimer

  • 1
  • 2
  • Union Européenne
  • Programme Leader
  • L'Europe S'engage en Bourgogne
  • Région Bourgogne-Franche-Comté
  • Logo Cg71